L’agar-agar, le secret minceur des japonaises

L’agar-agar, le secret minceur des japonaises

Si l’agar-agar est utilisé partout au Japon sous le nom de kanten, il fait aussi partie intégrante du régime Okinawa. Le nom « agar-agar » signifie « gelée » en indonésien, tandis que l’appellation japonaise kanten signifie « le temps froid » puisque l’agar-agar est récolté pendant les mois d’hiver. Sa réputation est parvenue jusqu’à nous et de nombreux magazines féminins l’ont évoqué dans leurs colonnes. A en croire la rumeur, ce produit aurait des effets amincissants quasi miraculeux. Cela donne envie d’en savoir plus : alors partons à la découverte de l’agar-agar !

L’agar-agar, qu’est-ce que c’est ?

A première vue l’agar-agar n’a rien d’extraordinaire, il se présente sous la forme d’une poudre ou de lamelles blanches et semi-translucides qui n’ont ni goût, ni odeur. Il est fabriqué à partir de plusieurs variétés d’algues rouges auxquelles on fait subir une succession de lavages et de séchages avant d’être ébouillantées. Une fois refroidies, on les met à sécher puis on les réduit en poudre fine. On obtient ainsi une substance végétale appelée mucilage qui à la propriété de prendre du volume au contact de l’eau et de devenir gélatineuse.

Cette poudre est vendue en sachets dans les supermarchés asiatiques (on peut maintenant en trouver chez nous dans les épiceries asiatiques ou dans certains magasins spécialisés). Cette poudre peut être ajoutée à de l’eau bouillante qui se transformera en gélatine, une fois refroidie.

Pourquoi faut-il manger de l’agar-agar ?

Si les japonaises qui veulent garder la ligne raffolent de ce produit, c’est parce qu’il associe plusieurs vertus. Tout d’abord, il est très peu calorique (0,6 calories pour 100 grammes de gélatine). Ensuite, une fois dans l’estomac, l’agar-agar va tripler de volume en absorbant une partie de l’eau, du sucre et des graisses contenues dans l’organisme. Ainsi, les personnes qui ont consommé de l’agar-agar vont se sentir rassasiées plus vite et donc manger moins. Et comme l’agar-agar ne peut pas être digéré par l’organisme, il va s’éliminer directement en emportant avec lui les graisses et les sucres qu’il aura absorbés.

Mais cet effet minceur, n’est pas la seule de ses vertus, il est aussi riche en qualités nutritives :

  • Il est une bonne source de calcium de phosphore et de fer.
  • Il stimule les intestins et peut ainsi aider à réguler certains troubles gastro-intestinaux.
  • Il a des propriétés détoxifiantes : nous avons vu qu’une fois ingéré l’agar-agar prenait du volume en absorbant diverses substances contenues dans notre estomac, il va ainsi capturer certains métaux lourds présents dans notre corps, qui seront ensuite éliminés de façon naturelle.

Comment utiliser l’agar-agar ?

Ces desserts à base d’agar-agar ne vous feront pas grossir

L’agar-agar est une excellente alternative aux gélifiants d’origine animale. D’une part son pouvoir gélifiant est nettement supérieur et, de plus, il ne contient ni colorant, ni conservateur, ni additif.

Pour l’utiliser sous forme de gelée, il suffit de faire bouillir l’agar-agar dans l’eau jusqu’à ce qu’il soit totalement dissous. Puis vous pouvez ensuite y ajouter comme bon vous semble des arômes, des colorants, des fruits ou des légumes. Une fois le liquide versé dans des moules, mettez le tout au frigo, en refroidissant l’agar-agar se gélifiera. Au Japon, on utilise cette gélatine dans de nombreux desserts, comme des gelées transparentes aromatisées aux fruits, les japonaises ont aussi coutume d’ajouter une cuillerée de poudre d’agar-agar dans le thé, la soupe ou le riz : effet coupe-faim garanti !

A savoir :

Vous avez peut-être déjà consommé de l’agar-agar sans le savoir. Avant d’être connu du grand public, l’agar-agar était déjà utilisé par l’industrie agro-alimentaire pour ses vertus gélifiantes : sous le nom d’additif E406, il rentre dans la composition de glaces et de bonbons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *